Le Streamlive nouveau est arrivé

Avec une demande croissante pour des diffusions en direct, une refonte de l'offre Streamlive s'imposait.

· Solution,Communiqué

La crise sanitaire et la multiplication des événements distanciels expliquent en grande partie la forte demande pour des diffusions en direct : conférences, masterclasses, et manifestations culturelles ou sportives contraintes au huis clos.

En concevant le nouveau Streamlive, nous avons tenu compte des nombreux cas d'usage qui nous sont présentés et nous avons amélioré tout ce qui pouvait l'être.

Le "live streaming" revêt une multitude de formes : on peut vouloir diffuser en continu pendant plusieurs heures ou plusieurs jours ou diffuser ponctuellement; Le flux peut être enregistré ou non; Lorsqu'un enregistrement est réalisé, un "replay" peut être proposé ou non. Certains événements se déroulent en plusieurs parties. Faut-il créer un seul flux ou plusieurs? Un seul enregistrement ou plusieurs?

Le nombre maximal de spectateurs qui seront connectés simultanément à un Live est difficile à connaître à l'avance, de même que le lieu de leur connexion. C'est pourquoi il est indispensable de toujours passer par un CDN (Content Delivery Network) pour anticiper les charges extrêmes, distribuer le flux à travers le monde et proposer le chemin le plus rapide entre les serveurs Streamlive et votre public.

Un "Live" est souvent accompagné d'un "chat". Il est donc important de réduire autant que possible la latence (le délai) entre l'événement en direct et son affichage chez l'internaute. Avec le nouveau Streamlive, la latence est comprise entre 10 et 20 secondes selon les caractéristiques de votre flux.

Lorsque la diffusion est destinée aux réseaux sociaux et aux terminaux mobiles, l'orientation de l'image est souvent verticale. C'est donc un nouveau paramètre de configuration des flux.

S'ajoutent à cela des exigences variées au niveau de la sécurisation de la diffusion, pour la réserver à un site web, à un réseau intranet ou à des utilisateurs autorisés suite à un acte d'achat par exemple.

Enfin, il est important de pouvoir disposer de statistiques détaillées en temps réel , qui vont au-delà du nombre de spectateurs connectés : l'évolution de l'audience, les débits de lecture, l'origine des consultations etc.

Le nouveau Streamlive, c'est tout cela, avec une administration depuis la console Streamlike. En un même lieu et selon une logique identique, vous pouvez désormais gérer des médias vidéo, audio et live. Vous bénéficiez par la même occasion de la gestion des utilisateurs de votre organisation qui attribue à chacun des droits différenciés.

Le nouveau Streamlive, c'est aussi une intégration désormais fonctionnelle dans les StreamOuts (du faux direct). Vous pouvez ainsi intégrer des plages de "vrai" direct à l'intérieur d'une programmation de vidéos pré-enregistrées. Un décompte vous indique précisément le moment de la "prise d'antenne", qui fera apparaître votre Streamlive dans la continuité du programme du StreamOut.

Côté technique

Le nouveau Streamlive dédie un serveur à chaque nouvelle retransmission. Ce serveur est donc allumé à la demande et éteint après utilisation. Il est connecté au CDN de manière à accepter les charges (les audiences) les plus élevées.

Pour une diffusion en direct destinée à un réseau interne, il est possible de mettre en place un ou plusieurs serveurs de cache qui limiteront la sollicitation de l'accès internet de l'entreprise. Ainsi, le flux ne sera lu qu'une seule fois depuis la plateforme Streamlive (depuis le CDN), puis il sera relu localement sur l'intranet par vos collaborateurs. Il est également possible de mettre en place une rediffusion interne en "peer-to-peer" en utilisant un lecteur spécialement configuré pour partager de manière sécurisée les données qu'il reçoit.

Le fonctionnement de Streamlive est piloté par l'API Streamlike. il est donc possible de développer des applications qui initialisent des diffusions en direct, intègrent automatiquement les flux dans une page, etc. Comme toujours, la limite d'une API est l'imagination...

Côté commercial

Streamlive est proposé "à l'unité" et en "packs" pour des clients qui ne disposent pas d'un compte Streamlike.

Pour les clients Streamlike, il s'agit d'une option dont la tarification est dégressive, en fonction du volume d'heures d'activation d'un serveur Streamlive. Ainsi, un volume de 10h permet par exemple de diffuser 8 directs d'une heure précédés chacun de 15' de tests. Ou une diffusion continue de 8h, avec 1h de tests et une provision d'1h en cas de débordement.

Le suivi du temps d'activation de Streamlive est disponible dans le menu "statistiques" et l'onglet "Plateforme Streamlive".

Le volume de diffusion (la "bande passante") est pris sur le même pack "diffusion" que la VOD, pour plus de simplicité et pour un accès plus rapide aux paliers de dégressivité.

Comme toujours, le service n'est pas interrompu lorsque ce qui a été souscrit est consommé, mais un dépassement sera facturé.

Pour résumer

  • Trois modes de diffusion et d'enregistrement
  • Retour en arrière sur les 10 dernières minutes
  • Diffusion via un CDN et un optimiseur de route
  • Latence réduite
  • Deux orientations possibles
  • Trois modes de sécurisation
  • Statistiques en temps réel
  • Administration depuis la console Streamlike
  • Intégrable au StreamOut
  • Mise en cache sur les réseaux internes (via un proxy ou réseau de proxies “eCDN” ou en Peer-to-peer)
  • Pilotable par l’API Streamlike
  • Facturation simple et tarif dégressif
Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK