Cas d'usage d'interactions et d'hibernation

Comme chaque année, le Morbihan Challenge est l'occasion de mettre en application des solutions de Streamlike

· Usage,Solution

Dans le cadre de son partenariat avec le Morbihan Challenge, Streamlike déploie chaque année de nouvelles solutions pour répondre à des besoins liés à la vidéo.

  • En 2019, nous avions créé un Streamwatch, pour collecter les vidéos déposées sur Twitter par les concurrents et associées à un hashtag.
  • En 2020, nous avions créé une web-app d'envoi de vidéos pour publication immédiate, créé une boîte d'envoi de vidéos et créé un StreamOut pour la conférence de presse d'annonce de l'édition 2021, en faux-direct.
Cette année, nous avons créé des vidéos interactives et utilisé l'hibernation pour la collecte de rushes.

Briefings interactifs

Le besoin d'enregistrer les briefings en vidéo remonte à la crise sanitaire. Il s'agissait du moyen le plus simple de s'adresser à l'ensemble des participants sans avoir à les rassembler physiquement. Depuis, c'est devenu le moyen le plus efficace de faire passer des consignes avec la possibilité de les réécouter à l'infini.

Les interactions ont apporté un confort supplémentaire. Comme certaines consignes étaient déjà connues et qu'il s'agissait seulement de les rappeler, les menus interactifs ont permis de les sauter facilement pour aller directement aux instructions nouvelles.

La conception de la vidéo était très simple. Elle a été créée à partir d'une présentation Powerpoint et les zones cliquables ont été clairement matérialisées dans les diapositives.

Les interactions créées sont de plusieurs types:

  • des textes et annotations non cliquables
  • des textes ou zones cliquables ouvrant un lien externe
  • des textes ou zones cliquables permettant d'aller à un point de la vidéo et d'y faire une pause
  • des textes ou zones cliquables permettant d'aller à un point de la vidéo et d'y poursuivre la lecture
Lorsqu'une interaction est atteinte, on peut décider de mettre la vidéo en pause ou de continuer la lecture.
L'éditeur d'interactions est très semblable à l'éditeur de chapitres ou de sous-titres. En voici un aperçu :

La courbe d'engagement permet de voir quelles parties de la vidéo ont été le plus consultées, ce qui est un indicateur de la nature du besoin d'information des participants :

Capture d'écran de la vidéo du briefing interactif dans la console Streamlike. Nous ne présentons pas la vidéo car elle contient des liens privés.

L'hibernation des rushes

Cette année, il a été décidé de réaliser un film entièrement collaboratif. En d'autres termes, le film ne comportera pas d'autres images que celles des participants eux-mêmes. La question s'est alors posée sur la manière se les récupérer.

Demandez à une société de production et elle vous répondra invariablement d'envoyer les sources par WeTransfer. Ce service a beau être simple et gratuit, il n'est pas idéal pour un projet comme celui-ci qui vise à centraliser tous les rushes, à permettre une recherche facile et à créer des sélections destinées à différents intervenants.

Pour cela, le mécanisme de l'hibernation est particulièrement adapté. Les fichiers vidéos sont indexés et rangés sur un serveur d'archivage, sans être transcodés. On les voit sur sa console Streamlike mais on ne peut les lire qu'après les avoir téléchargés.

Dépose

L'hibernation d'un fichier vidéo se fait normalement via la console Streamlike, par glisser-déposer, par sélection depuis le compte FTP ou par récupération depuis une URL externe.

Dans le cas du Morbihan Challenge, une micro-webApp a été développée sur la base de l'API pour permettre à tous les équipages d'envoyer leurs vidéos sans avoir accès à la console Streamlike. Chaque équipage s'y inscrit pour obtenir un code d'accès (envoyé par mail) permettant d'identifier automatiquement l'auteur de l'envoi et le nom du bateau à l'arrivée des fichiers.

Récupération

Par exemple, le réalisateur et coordinateur du projet peut envoyer une sélection de rushes à une personne chargée d'en nettoyer le son ou de monter une séquence particulière afin de répartir et accélérer le travail. La sélection sera transmise sous la forme d'un mail comportant des liens de téléchargement valables pendant 72 heures.

Utilisé pour la première fois auprès d'un public très peu "geek", ce dispositif a permis de collecter plus de 250 vidéos tournées avec des téléphones, des caméras d'action ou des drones, fournissant plus de 7 heures de rushes en pleine qualité, pour réaliser un montage de 10 à 15 minutes.

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK